mardi 14 juin 2016

Animal ou végétal?

L'an dernier, au printemps, j’étais tombée sur une masse gluante rouge-orangée sur un sentier. Informe, spongieuse, je m’étais demandée ce que cela pouvait bien être.
Cette année, j’ai trouvé l’organisme encore intact. A la géométrie Impressionnante!


Il s’agit d’un clathre rouge, Clathrus ruber, ou cœur de sorcière, une espèce de champignon de la famille des Phallaceae. Comme son ancien nom l'évoque (cage grillagée), il se présente sous la forme d'une lanterne grillagée aux mailles polygonales, irrégulières, allongées, rouge-corail puis orangées du fait de la présence de carotènes.
Voici le premier stade visible, une sorte d’œuf, légèrement marqué de sillons :

 
Puis l’enveloppe se déchire et le champignon apparaît. En vieillissant, l'intérieur visqueux et granuleux prend l’odeur fétide peu agréable comme plusieurs espèces de Phallaceae. Ses spores se dispersent par la liquéfaction du sporophore.

On le trouve du printemps à l'automne sur des sols acides, dans les endroits dégagés ou aérés. Il est fréquent dans le sud de la France et la Corse.
 
Il est en général peu consommé du fait de son odeur et des intoxications ont été mentionnées alors que de jeunes spécimens, appelés œuf du diable, sont appréciés dans certaines régions d’Europe et d’Asie. Le clathre rouge était également utilisé au Moyen Âge par les sorciers et les jeteurs de sort.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire