mercredi 23 décembre 2015

Dans la forêt des Lilliputiens

Les forêts de la Montagne Noire ne sont pas seulement le paradis des géologues (voir post du 28/8/2015 dans l’onglet Balades), elles sont aussi le paradis des bryologues. Qui ne sont pas des personnes douées d’un talent bizarre mais les spécialistes des mousses également appelées bryophytes.
 
Extrêmement diversifiées avec plus de 20 000 espèces, ces plantes sont dépourvues de racines et de lignine, mais possèdent des rhizoïdes qui permettent l'ancrage au substrat et, pour certaines espèces, une vie épiphyte. Elles sont dépourvues de tissus conducteurs comparables à ceux des plantes à graines et se reproduisent grâce à des spores. 
 
Dans la vallée du Sant on trouve de nombreuses variétés de sphaignes, anthocérotes et hépatiques diverses.
 
 
Sont également présentes de nombreuses variétés de lichens qui sont issues de l’association durable d’algues et de champignons.
 
 
 
Ces plantes primitives sont les premières à avoir colonisé les continents il y a près de 500 millions d’années (fin du Cambrien et début de l’Ordovicien).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire